Secteur JONZAC (17500) – ACHATS 2021 SUBSTANCES PESTICIDES

Remarques préalables

Ne sont prises en compte dans ce document que les substances actives contenues dans les produits commercialisés, le reste étant constitué par des adjuvants chimiques destinés à rendre la substance active plus pénétrante et agressive. Ces adjuvants peuvent être aussi toxiques que la substance elle-même.

Les substances et leurs adjuvants se dégradent plus ou moins rapidement en plusieurs métabolites, générant d’autres centaines de molécules qui entrent en interactions, dont les nombreux effets (effets cocktail) ne peuvent être évalués au regard de la multiplicité des combinaisons possibles. En toxicologie, on étudie traditionnellement les effets d’une seule substance à la fois, alors qu’elles se combinent par milliers dans l’environnement !

Catégories de substances – Les substances sont soit soumises à une redevance pour pollutions diffuses (RPD), soit classées dans la catégorie Autre. Ces substances Autre, qui comprennent quelques substances utilisables en agriculture biologique, ne sont pas soumises à redevance en raison d’un impact considéré comme moindre sur la santé et l’environnement.

Toutefois « Autre » ne signifie pas toujours sans danger. Ce qui explique que nombre de substances, bien que classées dans la catégorie Autre, ne sont pas admises en agriculture biologique. Elles sont de synthèse et intègrent des adjuvants chimiques non évalués ; de plus, elles sont très souvent associées à des substances reconnues pour leur forte toxicité, au sein des produits commerciaux (par exemple folpel ou métirame et fosétyl-aluminium). Certaines substances – tel le soufre, fongicide autorisé en bio – n’étant pas systémiques, requièrent des dosages bien plus importants et des traitements plus nombreux.

Les montants de RPD payés par l’acheteur diffèrent selon les catégories de substances.

Avant 2019, il y avait 4 catégories de substances : T,T+,CMR,  N Organique,  N minéral, Autre. Depuis 2019, les catégories sont : CMR, Santé A, Env A, Env B, Autre. Les RPD respectives sont les suivantes :

Catégorie de substanceEvaluation toxicologiqueRedevance pour pollutions diffuses (RPD)
CMRCancérigène, mutagène, reprotoxique9 €/kg
Santé AToxicité aigüe et toxicité spécifique pour certains organes5,10 €/kg
Env AToxicité aigüe pour le milieu aquatique ou toxicité chronique de cat 1 ou 23 €/kg
Env BToxicité chronique pour le milieu aquatique de cat. 3 ou 40,90 €/kg
AutreN’induisant pas de dommages collatéraux justifiant l’imposition de la Redevance pour Pollution Diffuse.

SECTEUR CODE POSTAL DE JONZAC (17500)

Avec des surfaces agricoles couvrant 75 % des 24 communes rassemblées dans le même secteur de  postal, le secteur 17500 de Jonzac, qui est à dominante viticole, figure parmi les plus exposés aux contaminations pesticides. Sur les 74 secteurs de code postal de Charente-Maritime, il se place en 3ème position au regard des achats de substances pesticides hors soufre rapportés à la surface totale du secteur de code postal avec 5,25 kg/ha/an ; et c’est le 5ème secteur au regard de ces mêmes achats, mais cette fois-ci rapportés à la surface agricole, avec 7 kg/ha de SAU.

Le total des achats 2021 des substances toutes catégories augmente de 5% par rapport à 2020.

Les achats des substances soumises à la RPD régressent de -5,2 %. L’évolution 2021 est similaire à celle constatée sur l’ensemble du département (-4,5 %).

 Les achats de substances classées Autre ont augmenté de 19 % par rapport à 2020, cette hausse concerne surtout les fongicides.

Au total, 210 substances différentes sont utilisées, dont 167 soumises à la RPD et 48 classées CMR. Ces substances soumises à la RPD totalisent 62 tonnes, elles fluctuent légèrement selon les années sans qu’une réelle orientation à la baisse soit détectable.

Dans un avis d’avril 2020 suite à la saisine n° 2018-SA-0163, l’ANSES a publié une liste de substances, parmi celles approuvées au niveau européen, impactant le fonctionnement endocrinien ou suspectées de produire de tels dommages. Présentes dans cette liste, 64 substances reconnues ou suspectées de perturbation endocrinienne (PE) sont achetées sur le secteur de Jonzac, totalisant 40,2 tonnes. Elles pèsent pour 64 % du total des substances soumises à la RPD, supérieur au pourcentage de 55 % du département.

Les molécules PE perturbent ou bloquent le fonctionnement du système endocrinien, donc l’action de nos hormones.

Les tonnages de substances classées Autre augmentent mais ils restent très en deçà de secteurs plus engagés dans une transition, tel le secteur étudié de l’île de Ré, où malgré une surface agricole dix fois inférieure, une quantité de soufre supérieure est utilisée (16 tonnes au lieu de 13 tonnes) et ce secteur présente un pourcentage de CMR par rapport à la totalité des substances soumises à la RPD de seulement 8 % au lieu de 32,7 % sur le secteur de Jonzac.

Herbicides – Après un pic historique d’achats de glyphosate en 2020, les achats de glyphosate en 2021 (60 % de tous les achats d’herbicides) ont régressé de -39% en 2021, induisant une baisse globale des herbicides de -26 %.

Fongicides –Dans le contexte humide de 2021, les achats de fongicides SDHI sont en hausse de +14 %. Les autres catégories de fongicides présentent la même évolution.

Insecticides Les achats d’insecticides les plus toxiques sont en hausse de +60 % en 2021. Ceux utilisés en agriculture biologique progressent également mais le kaolin (insecticide bio) nécessite 40 kg/ha quand les plus toxiques s’emploient à quelques dizaines de grammes.

58 kg de substances régulateurs de croissance ont été achetés.

Les nématicides ne semblent pas utilisés en 2021.

Classement 2021 des dix premiers secteurs de codes postaux selon les plus fortes pressions pesticides qui s’y exercent

Code postal
(CP)
Nombre
communes
Orientation
agricole
Ville
principale
Achats
hors soufre (kg)
Surface agricole
(ha)
Achats hors soufre
par ha de SAU
Achats hors soufre
par ha de CP (kg)
%
terres agricoles
175201413 V/ 1 PPArchiac128440133729.617.477%
1749096 PP/3 VBeauvais-sur-Matha5686885116.685.6184%
175002412 V/10 PP/Jonzac1082331545575.2575%
178002112 V/8 PPPons134759194566.935.1975%
17260106 PP/ 4 VGémozac75261101627.415.1169%
17160179 V/ 6 PP/ 1 FMatha97800151926.445.0278%
177701710 V/2 F/5 PPBurie97162134257.244.8567%
1761043 V/ 1 PPChaniers3703245918.074.5256%
178401V/MLa Brée-les-Bains287112023.934.0717%
172401610 PP/ 6 VSt-Genis-de-Saintonge78508144195.443.5966%
 20172018201920202021
Achats substances
soumises à la RPD
5686536662
Achats  substances Autre3656445059
Evolution des achats RPD et Autre sur le secteur de code postal de Jonzac (tonnes)

Les tonnages des substances soumises à la RPD sont supérieurs à ceux des substances Autre, bien que ces dernières requièrent des quantités bien plus importantes et des traitements plus fréquents.

Catégories des substances achetées en 2021 sur le secteur de Jonzac

Les substances de catégories CMR et Santé A sont plus employées sur Jonzac que sur le reste du département.

ClassificationQuantités (kg) 20202020 – pourcentage par rapport au total des substances soumises à la RPDQuantités (kg) 20212021 – pourcentage par rapport au total des substances soumises à la RPD
CMR21 49332,6%20 44232,7 %
Santé A2 7094 %3 9546 %
Env A40 71062 %37 15259 %
Env B9081,3 %8211,3 %
 Total RPD : 65 820Total RPD : 62 367
Autre49 688 58 987 
Total général115 508121 354
Comparaison 2020/2021 de la répartition des achats entre les différentes substances
ClassificationNombre substances 
CMR48 
Santé A16 
Env A92 
Env B11Nb substances RPD : 167
Autre43 
Nombre total210 
Nombre de substance par catégorie
ClassificationQuantités (kg) 2021Secteur CP de Jonzac – pourcentage par rapport au total des substances soumises à la RPDDépartement 17 – pourcentage par rapport au total des substances soumises à la RPD
CMR20 44233 %28 %
Santé A3 9546 %3 %
Env A37 15259 %65 %
Env B8211 %3 %
Catégories de substances RPD – Comparaison secteur de Jonzac et département

HERBICIDES SUR LE SECTEUR DE JONZAC

SubstancesClassification 2020 – 202120202021Evolution 2020/2021
ChlortoluronCMR27229810%
MétazachloreCMR – PE26236238%
FlumioxazineCMR32944636%
AclonifenCMR31949054%
PendiméthalineEnv A- PE919566-38%
MétobromuronCMR1342572-57%
Diméthénamide-PEnv A989813-18%
PropyzamideCMR – PE130313171%
ProsulfocarbeEnv A2228249512%
Total79637359-7,5%
GlyphosateEnv A – PE1688310932-39 %
Totaux 2484618291-26 %
Evolution des achats (kg) des principales substances herbicides soumises à RPD

En 2021, 77 substances herbicides différentes sont employées pour un poids total de 23,4 tonnes. Les substances classées Autre ne totalisent que 0,6 tonne.

Dans le tableau supra, sont présentés les 10 principaux herbicides, ils pèsent pour 78 % de l’ensemble des herbicides utilisés. L’on constate une baisse des achats plus importante que celle constatée au niveau du département. Après un pic historique en 2020, le glyphosate est en forte baisse, de – 39 %. Mais par rapport à 2017, la baisse du glyphosate n’est que de -11 %.

Les 9 autres herbicides relevés sont en régression de  -7 %.

Les nouvelles restrictions imposées en 2021 limitent la dose annuelle maximale autorisée en viticulture à 450 g de glyphosate par hectare. En outre, les applications sont limitées à 20 % de la surface de la parcelle, soit une réduction de 80 % par rapport à la dose maximale jusqu’alors autorisée. Concernant les grandes cultures, la restriction de la dose annuelle maximale autorisée est établie à 1 080 g par an et par hectare.

FONGICIDES SECTEUR DE JONZAC

FONGICIDES SDHI

Fongicides SDHIClassification 2020-202120202021Evolution 2020/2021
FluopyramEnv A2302488%
FluxapyroxadCMR6611777%
BoscalidEnv A – PE131121-8%
BixafenEnv A – PE253748%
BenzovindiflupyrSanté A122067%
SedaxaneEnv A – PE2314-39%
TOTAUX487557+14,3 %
Evolution des achats (kg) des substances FONGICIDES SDHI

Parmi les 11 commercialisées en France, 6 substances fongicides SDHI ont été achetées sur le secteur, totalisant 557 kg. Ces fongicides SDHI sont principalement employés sur les céréales, les fruits et légumes.

Une hausse de plus de 14 % est impactante. Comme les perturbateurs endocriniens, les SDHI impactent à doses infinitésimales, notamment à certaines étapes de vie dès le stade fœtal. Parmi les fongicides, la famille des SHDI nécessite de bien moindres quantités pour un impact identique. Le fluopyram par exemple, est utilisée à des doses variant de 80 g/ha/an à 200 g/ha/an selon les cultures.

Le principe de ces substances est de bloquer la respiration mitochondriale. La substance agit sur la succinate déshydrogénase qui est une enzyme présente chez un grand nombre d’êtres vivants (jusqu’aux bactéries) qui participe à des phénomènes complexes de métabolisation, à la respiration cellulaire. Des scientifiques de l’INSERM avec Pierre Rustin, généticien, directeur de recherches au CNRS, et sept autres scientifiques, issus des meilleurs instituts de recherche (CNRS, Inserm, Inra) dénoncent l’extrême gravité de cette contamination et l’insuffisance des tests de toxicité ayant permis la mise sur le marché des substances. Ce collectif de scientifiques appelle à suspendre l’utilisation des fongicides SDHI et à initier de nouvelles études de risques.  A part l’une d’elle, ces substances ne sont pas reconnues comme CMR. Toutefois cinq d’entre elles sont suspectées d’être PE. Selon ces scientifiques, les SDHI peuvent déclencher des anomalies génétiques, provoquer des tumeurs et des cancers, des encéphalopathies sévères, des maladies neurologiques graves. Les classifications de ces substances ne sont pas en adéquation avec ces graves alertes.

FONGICIDES NON SDHI

Le tableau ci-après mentionne les achats des principales substances fongicides non SDHI, non utilisées en agriculture biologique exceptés les composés de cuivre.

Fongicides non SDHIClassification 2020 – 202120202021Evolution 2020/2021
Fosétyl-aluminiumAutre1734617 7412%
Phosphonate de disodiumAutre11261 031-8%
Phosphonate de potassiumAutre12 3161602730%
FolpelCMR – PE93829 7124%
Mancozèbe (non renouvellement en cours)CMR- PE55024 123-25%
MétirameEnv A – PE6305811529%
Composés de cuivreSanté A ou Env A59729 06452%
Prothioconazole (Env A en 2021)Env A – PE30133411%
CymoxanilCMR38344717%
FluopicolideEnv A434430-1%
DithianonEnv A181505179%
ZoxamideEnv A66776615%
TébuconazoleCMR- PE36942214%
AmétoctradineEnv A7821 03532%
CyprodinilEnv A206151-27%
ProchlorazeEnv A – PE18821916%
Totaux (kg) 6146070122+14%
Evolution des achats (kg) des substances FONGICIDES NON SDHI

En 2021, hors SDHI et hors soufre, ce sont 63 substances pour 73 tonnes qui ont été achetées. Les substances classées Autre pèsent pour 35 tonnes, soit 48 % de ces fongicides, tandis que 38 tonnes sont soumises à la RPD.

Les 16 substances les plus employées, listées ci-dessus, pèsent pour 96 % de ces fongicides hors soufre et hors SDHI. Leur hausse est de +14 % et se répartit à égalité entre les plus toxiques et celles classée Autre.

Les dosages à l’hectare et par an sont de 4 à 6 kg pour le fosétyl-aluminium, de 5 kg/ha pour le folpel, de 2 kg/ha pour le mancozèbe, de 4 kg/ha pour le cuivre , de 1 à 2 kg/ha pour le métirame, d’au moins 30 kg/ha pour le soufre.

Catégorisé Autre, le soufre est le seul fongicide autorisé en agriculture biologique qui soit massivement utilisé sur ce secteur, mais dans des proportions dix fois inférieures par rapport à des secteurs engagés dans une forte réduction des substances les plus toxiques. Les achats de composés de soufre sont passés de 10 484 kg en 2020 à 13 120 kg en 2021, soit une augmentation de 25 %.

INSECTICIDES SECTEUR DE JONZAC

Substances insecticidesClassification20202021Evolution 2020/2021
émamectine benzoateSanté A6,66-9%
acrinathrineCMR7,18,317%
spinetoramCMR9,49-4%
pyrimicarbeCMR8,59,512%
mesosulfuron-methylEnv A610,372%
flonicamideAutre PE11110%
betacyfluthrineSanté A16160%
indoxacarbeSanté A22,217,1-23%
chlorantraniliproleEnv A23,217,6-24%
mefenpyr-diethylAutre16,230,286%
cyperméthrineEnv A PE64,556,8-12%
lambda-cyhalothrineSanté A PE135,3133,4-1%
etofenproxSanté A133,419949%
tau-fluvalinateEnv A223,4327,547%
phosmetCMR75360380%
Totaux (kg)7581 212+ 60%
Achats (en kg) des principales substances insecticides soumises à redevance

Le tableau ci-dessus comporte les 15 insecticides soumis à la RPD et représentant 99 % de tous les insecticides employés. La substance la plus employée, le phosmet, (utilisée dans la culture du colza et les vergers) a été interdite par l’Union européenne à compter du 1er mai 2022.

En 2021, 37 substances insecticides différentes ont été achetées pour un total de 10,1 tonnes. Les substances Autre pèsent pour 8,9 tonnes, dont 8,75 tonnes sont des insecticides autorisés en agriculture biologique. Les insecticides les plus toxiques, ceux soumis à la RPD, totalisent 1,2 tonne. Les insecticides bio sont en hausse, en particulier le kaolin. Le kaolin requiert 40 kg/ha, tandis que le tau-fluvalinate est employé entre 90 g/ha/an et 180 g/ha/an et le phosmet à environ 25 g/ha.

Substances insecticides utilisées en agriculture biologiqueClassification2020 Achats en kg2021 Achats en kgEvolution 2020 / 2021
KaolinAutre6150860040%
Huile de colzaAutre5939-34%
Huile de paraffine  Autre064 
Huile de vaselineAutre049 

Régulateurs de croissance

6 substances différentes de régulateurs de croissance ont été achetées, totalisant 48 kg.

Nématicides

Aucun achat de substance nématicide n’est mentionnée sur le secteur de code postal de Jonzac.


La régression des achats de substances soumises à redevance est de – 5,2 %. Elle résulte de la forte baisse des herbicides, les fongicides et les insecticides évoluant quant à eux à la hausse. Somme toute, les achats 2021 ne traduisent toujours pas une réelle volonté quant à une transition vers des méthodes culturales visant à préserver l’environnement et la santé des personnes.