Prairie pleine de vie, puis pesticide et insectes morts

Bienvenue dans ce site d’infos sur les pesticides

Le thème est peu accueillant, mais le sujet est capital. Constituant une cause essentielle de perte de biodiversité, les pesticides nuisent aussi à notre santé.

Sont ici présentés les achats de substances pesticides en Charente-Maritime, également (en simplifié) ceux de la France avec un classement des départements selon leurs achats en pesticides.

Il nous parait essentiel de disposer d’une vue rigoureuse et la plus récente possible des substances pesticides les plus toxiques employées dans notre environnement immédiat, et plus éloigné mais qui peuvent aussi nous impacter. C’est l’objectif de ce site qui présente et commente les achats de substances comptabilisées au sein de chaque secteur de code postal sur le département de la Charente-Maritime, ainsi que les achats globaux et par département en France.

Membres de SOS Rivières et Environnement, nous avons créé ce site spécifique aux pesticides pour une vision plus complète et facilement accessible.

Source des informations – Les fichiers BNVD * de données présentant les achats de substances et de produits pesticides sont téléchargeables à partir du site d’adresse https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/achats-de-pesticides-par-code-postal/#resources

* BNVD : Banque Nationale des Ventes de pesticides par les Distributeurs

Les dernières données rendues publiques (fin janvier 2023) concernent les achats 2021. Les données des achats 2022 ne sont toujours pas publiées à ce jour (8 juin 2024). Leur publication est particulièrement tardive. Les achats 2022 ne seraient-ils pas satisfaisants, et le retard de diffusion de leurs chiffres serait-il conséquent aux récentes manifestations d’agriculteurs ?

Réglementairement, les distributeurs sont tenus de communiquer leurs ventes annuelles de pesticides de l’année N avant le 31 mars de l’année suivante (N+1). Les ventes de 2022 ont donc été déclarées auprès de l’Agence de l’eau dont ils dépendent avant le 31 mars 2023, cela fait plus d’un an maintenant. Les données sont publiées par l’OFB (Office français de la biodiversité) après autorisation du ministère de la Transition écologique.

Bonne lecture, et n’hésitez pas à nous contacter

Jean-Marie et Chantal Bourry